Au printemps, roulez moins vite

herisson Photo DR
Je sais que c’est tentant de mettre la sauce sur les routes de campagne. J’ai un truc pour vous en dissuader : accrochez cette photo à votre rétroviseur. C’est la période des bébés hérissons qui mettent encore plus de temps que leur mère à traverser. Alors du coup, ils n’ont pas le temps de devenir adultes et nous ne sommes pas débarrassés des limaces, œufs de serpents, bébés vipères, et autres ravageurs de potagers. Si avec ça Brigitte Bardot ne sponsorise pas Oazar…

7 commentaires

  1. En face de chez nous, une école, dans la cour de l’école, une haie, dans la haie des hérissons, l’un d’entre eux, que j’ai prénommé Gaston, peut être un peu pour la rime, traverse la rue tous les jours, ou presque, et vient dans notre jardin manger une pomme que nous mettons sur un petit support exprès pour lui.
    Des fois, on le voit, quand on rentre un peu tard, je lui explique qu’il n’a pas besoin de se cacher, qu’on met la pomme rien que pour lui, il fait semblant de ne pas entendre, on fait bien semblant de ne pas le voir…
    Avec Gaston, je crois qu’on s’aime bien, malgré tout.

  2. Comme je vous comprends, Philippe.

  3. C’est le même problème en Afrique du sud avec les bébé éléphants !

  4. c’est idem chez moi avec les tarantes (ou gécko )

  5. Excellente, cette photo et cette bouille !

  6. Distrait par la photo que j’avais accroché à mon rétroviseur sur votre judicieux conseil, j’ai malencontreusement écrasé toute une famille (nombreuse) de hérissons. Un vrai carnage. J’ai d’ailleurs pris une photo au cas où vous souhaiteriez l’accrocher à votre rétroviseur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *