Déguster un Saint Amour

Un film fin de Benoît Delépine et Gustave Kervern que l’on déguste san fin.

Il faut prendre le temps, il faut le déguster, c’est quelque chose qui s’apprécie un peu sur la longueur.

Un commentaire

  1. Ha ha très bien, j’irai le voir. Ils sont vraiment très bon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *