Epices et tout

palais-des-epices photo Michel Douard
Marrakech, Yaoundé, Bali, Shanghai et toute la Provence tiennent dans 10 m2 : au Palais des épices, sous les halles de Tours. La boutique a changé de propriétaire, et aussi d’aménagement. C’est notre parrain qui s’est chargé des équipements en froid pour conserver ces merveilles à température idéale. Je l’ai rencontré là dimanche matin, son cabas à la main. J’avais envie de cuisiner des gambas, j’ai changé d’avis et j’ai prévu du poulet tandoori, et puis non, je me suis orienté vers un chili con carne, et finalement Eric m’a invité à déjeuner. Ça m’a quand même permis de goûter la tapenade du Palais des épices qui est à se damner avec un Noble-Joué bien frais de chez Rousseau.

2 commentaires

  1. C’est clair, dès que je m’absente, c’est bombance et goulaillades!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *