La certitude de la nouille

linguines Photo Didier LagetJe pensais qu’en vieillissant, on devenait plus sage, on acquérait des certitudes, des sortes de piliers autour des quels on pouvait tout construire. Mais là j’ai beau vieillir, toujours pas de pilier à l’horizon et pire encore, aujourd’hui je viens de perdre une des rares certitudes que j’avais à ce jour.

Depuis l’enfance, j’en étais convaincu, les spaghettis c’est bon, j’adore les spaghettis. Al Vongole, au pesto, alla carbonara, bolognaise, à l’encre de seiche, au beurre… C’était une chose acquise. Peut-être même inscrite dans mon ADN.

J’imagine que le type en charge du rayon Pasta de mon supermarché s’est trompé, toujours est-il qu’hier, au milieu des spaghettis, il y avait des linguines. Je ne me suis rendez-compte de l’erreur que bien plus tard. Trop tard.

Tant pis, je n’ai pas beaucoup de certitudes, mais bénéficie d’une grande flexibilité comportementale. Je cuisinais les linguines et les mangeais.

Les linguines, c’est bon, j’adore les linguines… C’est meilleur que les spaghettis.

Oh mon dieu, mon univers s’écroule-t-il ?

Au contraire, de nouvelles perspectives s’offrent à moi, linguines al Vongole, au pesto, alla carbonara, bolognaises, à l’encre de seiche, au beurre…

Un commentaire

  1. Les spaghettis ne sont pas les meilleures pâtes : il faut gouter les tagliatelles, les linguines, les fettucines ….
    Une chose est sûre : les pâtes, c’est vachement bon quelqu’elles soient !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *