La Guinguette de Tours

la-guinguette Photo Didier LagetJ’ai pas voulu attendre la bonne lumière, faire le point, cadrer, tout ça, parce que pendant ce temps mon plat aurait refroidi.

Et mon plat c’était une super entrecôte du bonheur avec des frites joyeuse et une petite salade qui n’était pas là que pour la décoration. Donc j’ai fait cette photo d’assiette vide et sale, où le gras se fige tandis que nous discutons.

Et de quoi discutons nous? De la difficulté d’exporter en MP3 depuis DP7, du gigantesque et nouveau magasin de musique à Berlin « Just Music », de la qualité de l’entrecôte qui nous était servie, et un peu de Jacques Anquetil, mais pas trop, de nos veste en lin et du bouton de ma veste qui allait tomber. Mais en fait, il n’y a aucune difficulté à exporter du mp3 avec DP7, le problème c’est quand on installe la démo de DP8 qui ne permet pas d’exporter du mp3, et que l’on décide de ne pas valider l’update et que l’on revient à DP7……là, ça coince.

Ah oui, parce que cet excellent repas je l’ai partagé avec Philippe Manceau, le compositeur, et pas avec Michel, car tandis que je trime et teste les restos mossieur se prélasse sur une plage quelque part.

Je résume. J’ai très bien mangé au restaurant de la Guinguette, les gens sont sympas, l’ambiance aussi, la Loire est belle, allez-y, je vous le dit, c’est ouvert jusqu’au 22 septembre, après il sera trop tard, vous n’aurez plus que vos yeux pour pleurer et encore…

La Guinguette
Au pieds du pont Wilson (le pont de pierre quoi)

3 commentaires

  1. Il est vrai Didier que nous avons passé tous les deux un moment fort agréable, et que l’entrecôte frites servie à la Guinguette est excellente.
    Pour ceux qui ont envie d’écouter mon travail :
    https://soundcloud.com/philippe-manceau

    Je donne ce lien car mon site est, pour l’instant, super moche….il faut que je fasse qq chose pour améliorer ça…

  2. Cher Didier, vous savez à quel point je suis difficile, voire tatillon, mais les pâtes au chorizo que j’ai dégustées à la Guinguette étaient fameuses. Je suis donc pour une fois de votre avis. En revanche, je ne vous suis pas quand vous accusez votre collègue de se « prélasser sur une plage ». Pour le connaître un peu, je sais qu’il consacre le peu de temps libre dont il dispose à des activités gastronomiques et culturelles. Bien à vous,
    R

  3. Ouai, ben moi, mon entrecôte était pleine de chtongs (manière dont mon fils appelle les nerfs dans la viande) et servie avec des frites d’autoroute… Sinon la Loire est belle 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *