Le magret qui plait

magret photo Didier LagetDans le sud de la Touraine, à Périgueux; donc en fait à l’extrême sud de la Touraine, il y à une boucherie charcuterie qui a 100 ans et qui est tenue par la même famille. Et dans cette boucherie ils font un truc hypra bon. Mais qu’est-ce donc?

Le charcutier en question, coupe un magret en deux, le farcit de fois gras, referme le tout, le cuit dans un bouillon secret, puis le le poivre et met l’ensemble au saloir.

Moi je me contente de me manger, et c’est vraiment une tuerie. Même la graisse, tellement elle est parfumée, est débarrassée de tout ce qui n’est pas bon dans la graisse. On dirait presque du lard de Colonnata.

Michel « Bon et maintenant que tu nous a bien fait saliver, tu nous dis le nom de la boucherie. »
Didier « Non. »
M. « Je vois, monsieur veut se garder sa petite adresse pour lui. »
D. « Non pas du tout, c’est juste que j’ai découvert ce magret chez des amis qui ne se rappellent plus le nom du boucher. C’est bête. »
M. « Qu’est-ce qu’on en fait de ton billet alors? Tu promets un truc et tu tiens pas ta promesse. »
D. « Tu montes dans ta Rolland Pilain et tu fonces à toute berzingue à Périgueux. Et là tu demandes aux Périgourdins. »
M. « Qu’est-ce que tu peux être anamorphique! »
D. « Allez, bonne route! »

Un commentaire

  1. J’en pense qu’il est inutile que Michel gaspille son bel argent à faire autant de kilomètres… il a juste à chevaucher son scooter et filer au marché de Saint-Pierre-des-Corps. Il y trouvera mon volailler (Jean-Marie)
    qui prépare également ce met délicieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *