Le Montjoyeux renaît de ses cendres

Une galette des rois à rendre royaliste Le bar-brasserie « Montjoyeux », au cœur du parc Grandmont, avait brûlé du sol au plafond. Il a enfin rouvert ses portes, rebaptisé « A Taberna ». A midi, le resto alterne, au fil des menus du jour, les plats traditionnels français et les spécialités du Portugal et d’ailleurs : joues de porc confites sur leur écrasé de pommes de terre, entrecôte qui fond sous la dent, poulet épicé à la Portugaise, morue dans tous ses états… Le tout fait maison, en compagnie de convives débonnaires et de toutes conditions, et pour un budget on ne peut plus raisonnable (8,50 € le plat, 14,80 € entrée/plat/dessert).

En cuisine, Patrick et Ralph font merveille avec fraîcheur. En salle et au bar, Dylan et Luis (le boss), assurent un accueil cool et un service efficace. Evidemment, Oaz ne me croyait pas. Dans ce centre commercial adossé, non pas à la colline mais à de tristes immeubles, ce bar-brasserie ne le tentait pas. Mais c’est le quartier de mon enfance, et il était hors de question que j’en reste là. Je l’ai donc traîné jusqu’à une table. Ce jour-là, il y avait du canard à la Marocaine. D’abord intrigué par l’association de « canard » et de « Marocaine », Oaz a bien été obligé de hocher la tête avec une moue appréciatrice.
– Hééé, mais c’est bon ça.
Du coup, nous y sommes retournés le lendemain. Au menu cette fois, une choucroute que Oaz a dévoré malgré son haut niveau d’exigence (il vit en Allemagne).
– Il faut en parler à tous ceux qui bossent au sud de Tours ou qui font leurs études dans le coin… m’a-t-il dit la bouche pleine.
– Exactement. Tu prends quoi comme dessert ? La galette des rois maison ou la pana cotta au carambar ?

A Taberna
7 Allée Jacques Duthoo, Montjoyeux, 37200 Tours
02 47 48 22 37

4 commentaires

  1. Est-ce que ce restaurant existait dans les années 80?

  2. Lionel réponse laconique : non 🙂

  3. Laconique aussi : Merci!

  4. Grincheux Fils

    Votre article serait parfait et digne de la NR si vous l’aviez titré de cette manière:
    « Le Montjoyeux renaît de ses cendres, tel le phénix  »
    ou bien :
     » Tel le phénix, le Montjoyeux renaît de ses cendres « 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *