Les 230 raisons pour lesquelles il faut lire “Le manuel du garçon boucher” d’Arthur Le Caisne

Le manuel du garçon boucherVoici un ouvrage que le pays qui a mis le repas gastronomique au patrimoine mondial de l’UNESCO devrait offrir à tous ses citoyens et plutôt que de vous faire comme à l’habitude une critique truffée de superlatifs je vais vous faire une liste :

Les 230 raisons pour lesquelles il faut lire “Le manuel du garçon boucher” d’Arthur Le Caisne

  1. Arthur Le Caisne va à l’encontre de bien des idées reçues avec preuves à l’appui (6 pages sur pourquoi et comment saler la viande, les différents sels).
  2. Vous y apprendrez comment bien la rôtir, la faire sauter, la cuire au barbecue, la faire bouillir, la cuire sous-vide, la braiser.
  3. Il répond à des questions primordiales tel que : Faut-il retourner la viande pendant la cuisson? Comment rendre la viande plus juteuse, comment obtenir plus de sucs.
  4. Ce livre est plein de recettes où le pourquoi et le comment sont expliqués, avec quatre pages sur les fonds.
  5. Il aborde les thèmes de la viande tendre, du collagène, du goût, de l’importance de la découpe des morceaux, du choc thermique et des surfaces de cuisson, des types de poêle, de cocottes, de planche à découper, de couteaux…
  6. La première partie nous présente bœufs, veaux, cochons, agneaux, volailles, gibier d’une manière exhaustive, par exemple pour le bœuf : races et spécificités, effet de l’alimentation sur la qualité de la viande, la découpe et les morceaux, comparaison de différentes côtes de bœufs, la découpe du tartare, l’os à moelle, le jambon de bœuf et le bœuf séché.
  7. L’objet est superbe, on a l’impression d’avoir un bloc de marbre dans la main, c’est exactement le genre de bouquin que je ne veux lire ni sur un Kindle ni sur une tablette.
  8. Le choix de typo et la mise en page claire et compréhensible.
  9. Les illustrations sont superbes et nombreuses, pourtant peindre une coupe dans une tranche de steak, ce doit pas être évident. Bravo à Jean Grosson!
  10. Le texte est à la fois didactique et très drôle, le vocabulaire m’a bien fait rire ainsi que les vignettes qui mettent en avant certains produits ou méthodes.
  11. On apprend avec plaisir.
  12. Honorer l’animal – Cuire sa viande

Voilà je m’arrête à 13, mais en fait il y a bien 230 raisons de lire ce livre : chaque page en est une.

Le manuel du garçon boucher
Le manuel du garçon boucher
Arthur Le Caisne
Format :
195 x 245 mm
240 pages
EAN : 9782501115308

Plus de livres.

PS : le bon jeu de mot auquel vous avez échappé : une critique persillée de superlatifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *