Moules marinières à la tourangelle

moules-tourangelles une recette exclusive d'OazarOn ne le sait pas assez, mais il fut un temps où les saumons remontaient la Loire. Tous ces saumons avaient une peau tellement salée par l’eau de l’Atlantique, que le taux de salinité du fleuve augmenta au point qu’on trouvait des moules sur les arches du pont Napoléon, à Tours, sauf qu’à cette époque il ne s’appelait pas Pont Napoléon, car ça se passait avant la naissance de Napoléon, il s’appelait le pont tout court.

Et toutes ses moules donnèrent une idée aux pêcheurs qui en avait marre de manger du saumon matin, midi et soir. Cette recette nous l’avons retrouvée sur un très vieux parchemin, Signé « FR », caché entre deux pierres de tuffeau des douves du château de Tours, et c’est avec grand plaisir que nous vous l’offrons aujourd’hui, elle s’appelle Moules marinière à la tourangelle.
Ingrédients pour deux personnes :

  • 1 kilo de rillettes
  • 2 kilos de moules
  • 1 gousse d’ail
  • 6 échalotes et demi
  • 2 cuillères 3/4 d’huile d’olive
  • 2 bouteilles de Sauvignon de Touraine

Progression

  • Tirez au sort pour savoir qui nettoiera les moules
  • Émincez l’ail et les échalotes
  • Les mettre dans une cocotte, de préférence émaillée rouge
  • Versez l’huile d’olive et faire chauffer doucement en goûtant le Sauvignon
  • Une fois les échalotes transparentes, jetez les moules dans la cocotte
  • Touillez et touillez encore
  • Verser autant de vin que vous voulez
  • Retouillez
  • Couvrez et faire cuire en touillant les moules régulièrement jusqu’à ce qu’elles soient ouvertes.

Voilà, c’est simple, vous n’avez plus qu’à les déguster, avec des frites et pourquoi pas, s’il en reste, un Sauvignon de Touraine.

Quand aux rillettes, on a pas trouvé à quoi elles servaient, on les a mises dans la liste des ingrédients uniquement pour ne pas trahir « FR » dont un graphogastrologue nous a certifiés qu’il s’agissait de François Rabelais.

4 commentaires

  1. vous plaisantez les amis !!!!!!!!!!!!!!!!!!! moules à la Tourangelle

    …… j’arrive de LIlle en 1968 , mes premiers potes (dont vous en connaissez au moins 1 ) qd je leurs dits que ds le N ord on mange des moules avec des frites ; tout le monde me prenait pour un fou !
    on a partagé nos spécialités : eux , les rillons , les rillettes ect … c’était cool ….. maintenant , les moules frites ont envahies la France , et , tu es nul si tu n’en proposes
    pas …

  2. j’étais un peu bourré …. may be it’s a joke !!!!!!

  3. 🙂 Mais non c’est très sérieux!

    C’est un représentant belge en bière de l’époque qui a piqué la recette, la ramena avec lui et l’adapta au plat pays qui était le sien. Tout comme la potée auvergnate qu’il vola à Clermont-Ferrand et qu’il renomma Hochepot.

  4. Bon , d accord …….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *