Printemps des poètes : La longue tergiversation des rillettes

rillettes Voici notre participation au Printemps des poètes:

La longue tergiversation des rillettes

La rillette est maline contrairement au rillon
Qui fait du trampoline avec les cornichons.
Bien plus fine que lui, sans cesse elle tergiverse
Pour que d’elle on ignore, qu’elle est pleine de graisse

Hola dit le pacha, du gras elle n’en a pas
Ce n’est que du saindoux pour ne pas qu’elle s’oxyde
Il faut de tout manger, y compris du bon gras
Remues toi donc un peu en secouant ton bide

Et là l’expert arrive, et crie de sa grosse voix
On dit pas la rillette, on dit pas le rillons
Mais plutôt les rillettes ainsi que les rillons.

Oaz.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *