Qu’ils la ferment à la Ferme Expo


Dehors, il y avait des chevaux de trait qui labouraient, et des pur-sang qu’on bichonnait, et des ânes aussi, tout doux et calmes. C’était plutôt réjouissant malgré le temps pourri. Mais c’est à l’intérieur que ça s’est gâté. L’alignement des cages à volailles m’évoquait un Auschwitz pour volatile.

– T’es trop sensible – m’a reproché Didier – T’es bien content d’en manger de la géline de Touraine.
– T’es quand même d’accord que c’est trop bruyant ici, non?
– Comment ?
– Je dis c’est bruyant !

Et ce ne sont pas les animaux qui faisaient du bruit. Veaux, vaches et cochons avaient plutôt tendance à déguster. Le vaste hall d’exposition résonnait des cris des enfants et de leurs parents, mais surtout des abrutissants commentaires amplifiés des animateurs. Une mention spéciale pour les produits laitiers, n°1 au décibelmètre. A croire que le lait ça rend sourd. C’est pour ça qu’avec Didier, on a plutôt opté pour deux bières locales, que nous avons testées pour vous. Compte-rendu bientôt…

Un commentaire

  1. J’en déduis que dans les ports d’Amsterdam, y’a des marins qui chantent
    alors qu’à la Ferme Expo y’a des porcs qui gueulent…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *