Qu’ils la ferment à la Ferme Expo

Dehors, il y avait des chevaux de trait qui labouraient, et des pur-sang qu’on bichonnait, et des ânes aussi, tout doux et calmes. C’était plutôt réjouissant malgré le temps pourri. Mais c’est à l’intérieur que ça s’est gâté. L’alignement des cages à volailles m’évoquait un Auschwitz pour volatile.