Michel Houellebecq au restaurant

Houellebecq-photo-Fronteiras-do-PensamentoJ’ai commencé à lire Sérotonine de Michel Houellebecq. Dans la scène suivante, il va au restaurant.

Je vous laisse lire.

(…/…) et c’est avec réticence que j’enfilais une veste (…/…) pour me rendre au restaurant de l’hôtel, simplement étoilé au guide Michelin, où John Argand revisitait de manière créative le terroir basque à travers son menu « Le marché de John ». Ces restaurants auraient d’ailleurs été supportables si les serveurs n’avaient récemment acquis la manie de déclamer la composition du moindre amuse-bouche, le ton enflé d’une emphase mi-gastronomique mi-littéraire, guettant chez le client des signes de complicité ou au moins d’intérêt, dans le but j’imagine de faire du repas une expérience conviviale partagée, alors que leur seule manière de lancer : « Bonne dégustation ! » à l’issue de leur harangue gourmande suffisait en général à me couper l’appétit.

Achetez le chez un Libraire si vous ne voulez pas que votre ville se vide

Sérotonine
Michel Houellebecq
chez Flammarion
Format : Broché
Nb de pages : 352 pages
Poids : 362 g
Dimensions : 14cm X 21cm
Date de parution : 04/01/2019
ISBN : 978-2-08-147175-7
EAN : 9782081471757

2 commentaires

  1. « Bonne dégustation » c’est un peu comme « Cordialement » (acheté mais pas encore lu)

  2. Dans un restaurant, je demande un peu plus de pain, je remercie le serveur et il me répond « pas de soucis »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *