Qu’ils la ferment à la Ferme Expo


Dehors, il y avait des chevaux de trait qui labouraient, et des pur-sang qu’on bichonnait, et des ânes aussi, tout doux et calmes. C’était plutôt réjouissant malgré le temps pourri. Mais c’est à l’intérieur que ça s’est gâté. L’alignement des cages à volailles m’évoquait un Auschwitz pour volatile.

– T’es trop sensible – m’a reproché Didier – T’es bien content d’en manger de la géline de Touraine.
– T’es quand même d’accord que c’est trop bruyant ici, non?
– Comment ?
– Je dis c’est bruyant !

Et ce ne sont pas les animaux qui faisaient du bruit. Veaux, vaches et cochons avaient plutôt tendance à déguster. Le vaste hall d’exposition résonnait des cris des enfants et de leurs parents, mais surtout des abrutissants commentaires amplifiés des animateurs. Une mention spéciale pour les produits laitiers, n°1 au décibelmètre. A croire que le lait ça rend sourd. C’est pour ça qu’avec Didier, on a plutôt opté pour deux bières locales, que nous avons testées pour vous. Compte-rendu bientôt…

Un commentaire :

  1. J’en déduis que dans les ports d’Amsterdam, y’a des marins qui chantent
    alors qu’à la Ferme Expo y’a des porcs qui gueulent…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *