La Maison d’à Côté, chez Christophe Hay à Montlivault

Christophe Hay, La maison d'à côté - caviar de Sologne, crème de fane, radis du jardin - Photo Didier LagetUn jour, on a mangé, de la lamproie. Tout comme la lotte entière dont la grande bouche effraie le chaland, la dentition de la lamproie repousse. Sauf que cette lamproie-là était préparée par Christophe Hay. Le chef, qui participait à Hé toiles & toques, y proposait une lamproie de Loire aux petits légumes et réduction de vin rouge parfaite accompagnée d’un “Renaissance 2018”, superbe vin de la famille Marionnet. Nous avions un petit morceau de Touraine dans l’assiette.

Quelques mois plus tard nous montons dans la voiture de Jérôme Crochet, sans savoir ou nous allons. Après avoir dépassé Blois et Vineuil, il est obligé de le reconnaître, nous allons déjeuner à La Maison d’à Côté, le restaurant chez Christophe Hay à Montlivault.

Le déjeuner qui se prolongea, restera un grand souvenir, très proche de la méditation. Cette cuisine ouverte sur la salle si tranquille et calme, l’équilibre des plats, les goûts, le choix des vins, le service, le rythme, les produits.

On a peut-être vu un des futurs possibles de la gastronomie.

On ne vous met pas la liste de tous ce que nous dégustions, c’est pas drôle, vous n’avez qu’à y aller vous-même. Sur la photo qui illustre ce billet, du caviar de Sologne, de la crème de fanes et des radis du jardin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *